Demba Tandia en concert à Montreal le 25 Avril 2016

Originaire du village Mauritanien d’Ajar (Assaré), Demba Tandia est un chanteur qui n’est plus à présenter dans le paysage culturel de la communauté Soninké.

Depuis sa tendre enfance, il n’a eu comme unique passion, que la chanson.

En 2003, la communauté Soninké, découvre sa voix mélodieuse, notamment avec Remme (fils ou fille), son premier opus.

Depuis, Demba Tandia se fraie un boulevard pour se hisser, aujourd’hui, aux cimes de la chanson Soninké. Ses productions musicales sont écoutées dans toutes les maisons Soninkés de par le monde.

En 2004, le tube Magno (le ou la marié -e) le fait connaître d’un autre public.

Malgré ce prompt succès, ce fils de paysan ne dormit point sur ses lauriers.

En 2005, il signe une nouvelle œuvre Tambo (dette). S’ensuivent des tubes comme Maïmouna Demba (dans lequel il chante l’amitié) et Toubabou (le blanc).

En 2006, il revient avec Nata (le destin) et Dangui Na koti (passe et je te déplume).

Le talent de Demba Tandia est aujourd’hui incontestable au-delà même de la communauté Soninké avec des chansons comme Poulo (en Poular) et des duos avec d’autres artistes comme Mbaye Dièye Faye (Sénégal) et Lassana Hawa Cissokho (Mali). Avec ce dernier, il fait une coproduction de deux opus très bien accueillis par le public : Leminaxu et Sondé, tous les deux dédiés à la jeunesse.

Malgré sa notoriété grandissante, Demba Tandia accorde un sens profond à l’amitié. Ainsi, il ne manque aucune occasion pour le magnifier et chanter ses vertus.

Djibril Diop, Dakar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *