Adama Barrow aux Gambiens : « Notre défi, maintenir la paix pour notre démocratie »

La Gambie a célébré ce 18 février ses 53 ans d’indépendance. Une célébration qui coïncide avec le changement de régime qu’a connu la Gambie le 18 février 2017. Dans son discours, le président a prôné l’unité et a surtout voulu rassurer les Gambiens, qui commencent à s’impatienter pour certains. « Nous avons gagné la guerre contre la dictature mais c’était la partie la plus facile. Notre plus grand défi sera de maintenir la paix pour notre démocratie. Cela va demander de la patience et de la tolérance. Des erreurs seront commises mais on les corrigera en perfectionnant notre Nouvelle Gambie», a déclaré le président gambien, dans des propos rapportés par RFI. Adama Barrow en a profité pour faire réaffirmer sa volonté de mettre fin à la peine de mort. « Je veux profiter de cette occasion pour déclarer un moratoire sur l’application de la peine de mort, comme premier pas vers l’abolition », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *